Cours de Chimie Spagyrie et Alchimie

COURS
DE CHIMIE SPAGYRIE ET ALCHIMIE

D’apres des textes de Nicolas LE FEVRE de 1751 

Novelle mise en page en un seul volume par 

Joseph CASTELLI

Ouvrage réédité par les Éditions Castelli © 2007

Retour a la page : Alchimie

Ceux qui veulent aujourd’hui faire passer la Chimie pour une science nouvelle, montrent le peu de connaissance qu’ils ont de la nature et de la lecture des Anciens. 

Je dis premièrement, qu’ils ne connaissent pas la Nature, puisque la Chimie est la science de la Nature même ; que c’est par son moyen que nous cherchons les principes, desquelles les choses naturelles sont composées, et que c’est elle encore qui nous découvre les causes et les sources de leurs générations, de leurs corruptions, et de toutes les altérations auxquelles elles sont sujettes. 

J’ai dit secondement, qu’ils étaient ignorants de la lecture des Anciens, puisque c’est de là qu’ils ont pris occasion de philosopher, et que leurs faits et leurs écrits font voir évidemment que cet Art est presque aussi ancien que la Nature même : Ce qui se peut prouver par l’Écriture Sainte, qui nous apprend, que dès le commencement du monde Tubalcaïn, qui était le huitième homme d’après Adam, du côté de Caïn, était forgeur de toutes sortes d’instruments d’airain et de fer, ce qu’il ne pouvait faire, sans avoir la connaissance de la nature minérale, et sans savoir que cette nature minérale contient la nature métallique, qui est la plus pure partie de son être. Or cela ne se peut apprendre que par le moyen de la Chimie, puisque c’est elle qui nous enseigne comment on peut tirer un corps métallique, ductile et malléable de ces corps minéraux, qui sont informes et friables. 

Ce qui nous fait conclure, qu’il avait reçu cet art scientifique de ses prédécesseurs ou que lui-même en a été l’inventeur, et qu’il l’a laissé à ses successeurs comme la portion la plus précieuse de leur héritage.

Retour a la page : Alchimie

Vous pourriez aussi aimer..

Apologie des Francs-Maçons

Le Cléricat Templier coiffa pendant six ans la branche chevaleresque de la Stricte Observance templière 

Auteur : Johann August Starck

Éditions Maçonniques © 2009

ISBN : 978-2-35213-100-7 - Référence : 9782352131007

Livre de 150 pages