Le Filet d'Ariadne

LE FILET D’ARIADNE

Pour enter avec sureté dans le labirynthe
de la philosophie hermétique.

Vir impius non cognoscet & stultus non intelliget haec.

Le filet d'Ariadne est un traité sur la pierre philosophale attribué à Sébastien Batsdorff - Paris, Laurent d'Houry, 1695

Ouvrage réédité par les Éditions Castelli © 2007

Retour a la page : Alchimie

Mais certains pensent que Gaston de Claves pourrait en être l'auteur. 

Quoi qu'il en soit,  Fulcanelli le cite plusieurs fois, notamment dans les Mystères, p. 104, quand il aborde le thème de la putréfaction. 

Il y revient p. 184 en évoquant le Lion vert qui est, paraît-il, le vaisseau de nature. Par la voie humide, il est beaucoup plus « intuitif » de comprendre que le vaisseau de verre et l'autre, à l'intérieur, où doit circuler le dissolvant, sont les deux vaisseaux dont l'artiste a besoin.

 Fulcanelli revient dans ses Demeures philosophales sur le Filet d'Ariadne, d'abord dans le chapitre Alchimie et spagyrie, p. 181 où il cite Batsdorff, évoquant ses recommandations dans l'Art sacré, puis dans le chapitre sur Louis d'Estissac, où il reproche à Batsdorff d'induire les ignorants en confusion, en les orientant vers l'antimoine. 

Dans le grimoire lapidaire de Dampierre, il cite encore plusieurs fois l'auteur du Filet d'Ariadne, d'abord quand Batsdorff énumère les bienfaits de la Pierre et notamment son action sur les pierres précieuses, puis à propos de la Lampe philosophique, où il est fortement question d'alun ou à propos de ses vertus thérapeutiques allégations de guérison d'écrouelles, d'ulcères, de loupes, paralysies, blessures, etc.. 

Enfin quand Fulcanelli nous parle du sel des métaux à l'occasion de l'évocation du cadran solaire du palais Holyrood à Edhimburg. 

Ce cadran solaire est regardé, soit dit en passant, comme un monument élevé au Vitriol philosophique, premier être de la pierre philosophale. 

Retour a la page : Alchimie

Vous pourriez aussi aimer..

Apologie des Francs-Maçons

Le Cléricat Templier coiffa pendant six ans la branche chevaleresque de la Stricte Observance templière 

Auteur : Johann August Starck

Éditions Maçonniques © 2009

ISBN : 978-2-35213-100-7 - Référence : 9782352131007