Les Compagnons de France du Valentinois (1940 - 1944)

Michel CHAUDY

Les Compagnons de France
du Valentinois
1940 - 1944

Éditions Castelli © 2015

Michel Chaudy a déjà beaucoup ajouté aux études sur la communauté Boimondau et sur le personnage de Marcel Barbu, qui continue à susciter la curiosité. Répondant à un engagement moral, il nous livre ici un travail minutieux sur un personnage, Gustave Coureau, et sur une organisation, les Compagnons de France, dans les étroites limites d’espace − notre département de la Drôme − et de temps − les cinq années de la Seconde Guerre mondiale. L’homme et le mouvement sont indissociables. Le mouvement des Compagnons de France est né dans la France en débris de juin 1940. Pétain et plusieurs de ses ministres l’encouragent. Selon le vœu du Maréchal, les Compagnons devaient être « les pionniers du redressement du pays par leur travail, leur ardeur généreuse, leur passion de servir ». Il s’agit, sur la base du volontariat, de mettre aux jeunes chômeurs « des souliers aux pieds, du pain à la bouche et de l’espoir au cœur », de placer ces « jeunes Français en friche » au service de la nation et de les faire concourir à l’aide aux réfugiés, aux prisonniers, à tous ceux qui sont encore à la ferme, à l’atelier ou au chantier. L’insigne métallique des Compagnons représente un coq stylisé blanc sur fond rouge. C’est le symbole d’une France aux origines paysannes, fière, opiniâtre, courageuse et féconde, il représente une certaine idée de la France dans l’imaginaire collectif.

Le mouvement fonctionne sur un mode militaire. 

Retour a la page : Histoires vraies

Vous pourriez aussi aimer..

Apologie des Francs-Maçons

Le Cléricat Templier coiffa pendant six ans la branche chevaleresque de la Stricte Observance templière 

Auteur : Johann August Starck

Éditions Maçonniques © 2009

ISBN : 978-2-35213-100-7 - Référence : 9782352131007

Livre de 150 pages