Les Nombres

LES NOMBRES

J'ai désiré faire le bien mais je n'ai pas désiré faire du bruit, parce que j'ai senti que le bruit ne faisait pas de bien et que le bien ne faisait pas de bruit.

LOUIS CLAUDE DE SAINT MARTIN - 1861

dit Le Philosophe Inconnu

Mise en page corrigée et améliorée par Joseph CASTELLI

Et réédité par les ÉDITIONS MAÇONNIQUES en 2008

Présenter un livre comme celui-ci, témoignerait d'une hardiesse un peu risible, si je ne prévenais de suite le lecteur bénévole que je n'ai pas Ia prétention d'expliquer les précieuses notes que nous devons au soin pieux de l'un des disciples posthumes du Philosophe Inconnu, M. L. Schauer.

La Connaissance intégrale n'est pas autre chose qu'une incarnation dans notre corps mental de l'essence des phénomènes biologiques ; sa première phase est la conception, sa seconde la compréhension. Nous pouvons concevoir tout phénomène qui trouve en nous une cellule nerveuse capable de le percevoir; nous ne pouvons comprendre que ceux de ces phénomènes dont les lois sont perceptibles à notre mentalité. Il s'ensuit que, dans notre état actuel de développement nous ne pouvons connaître qu'une partie infinitésimale de l'Univers, et encore notre science n'est-elle qu'une moyenne proportionnelle entre la capacité réceptive du cerveau enregistreur, l'apparence actuelle du phénomène perçu et l'état du milieu de mission, fluidique ou mental.

Il y a donc une infinité d'objets qui, par leur nature, leur sublimité, ou leur complexité, nous demeurent inconnus; ceux dont le rayonnement ne nous parvient pas, dont le lieu métaphysique est trop lointain, dont la forme est trop développée.

 Retour a la page : Martinisme

Vous pourriez aussi aimer..

Apologie des Francs-Maçons

Le Cléricat Templier coiffa pendant six ans la branche chevaleresque de la Stricte Observance templière 

Auteur : Johann August Starck

Éditions Maçonniques © 2009

ISBN : 978-2-35213-100-7 - Référence : 9782352131007

Livre de 150 pages