L'Égyptologie Sacrée Dévoilée

L’ÉGYPTOLOGIE SACRÉE DÉVOILÉE

Hiéroglyphes Papyrus, Livres d’Hermès, Religion Mythes, Symboles, Psychologie, Philosophie Morale,
Art Sacré, Occultisme, Mystères, Initiation, Musique.

D’après les textes originaux d’Ernest BOSC 1891

Nouvelle Mise en page par Joseph CASTELLI 2010

Éditions Maçonniques © 2010

Autrefois, on ne s’occupait que des arts et de la civilisation de l’antique Égypte ; quant à sa Mythologie, à sa son Art Sacré, à sa Religion, on ne occupait guère, on n’y attachait aucune importance parce qu’on supposait, bien à tort, comme nous allons voir, que la religion Égyptienne consistait uniquement à adorer des chats, des chiens, des ibis, des éperviers, des bœufs et même des oignons ; de pareils dieux ne méritaient certes pas de fixer l’attention ! Les prêtres de diverses religions, de même que les Pères de l’Église qui ne voulaient pas que les mythes de leur propre religion fussent, en grande partie du moins, dérivés des mythes Égyptiens, ne sont pas tout à fait étrangers aux fables et, aux absurdités débitées sur la religion Égyptienne. Ainsi, Clément d’Alexandrie, peut servir d’exemple, de témoin à ce que nous venons de rapporter. Après avoir dit que les temples égyptiens étaient de superbes édifices, tout resplendissants d’or, d’argent et de pierreries, il ajoute « Les sanctuaires sont ombragés de voiles, tissus d’or ; mais si vous an« au fond, du temple et que vous cherchiez la statue ; un fonctionnaire, du temple s’avance vers vous en chantant d’un air grave, un hymne en langue égyptienne; il soulève ensuite un peu le voile comme pour vous montrer, le Dieu : Que voyez-vous alors ? Un chat, un crocodile, un serpent indigène, ou quel qu’autre animal dangereux ! Le Dieu des Égyptiens parait ! C’est une bête sauvage se vautrant sur un tapis pourpre !...

Retour a la page : Mythologies